Comment émergent les leaders

Qui prend les rennes lors d'une catastrophe ou d'un accident? Une étude dirigée par le Prof. David Eilam et ses doctorantes Michal Kleiman et Sivan Bodek du Département de zoologie de l'Université de Tel-Aviv, examinant le comportement de petits rongeurs lors de l’approche de hiboux prédateurs, a permis d'identifier l'émergence de 'chefs de groupe' en situations chaotiques et des caractéristiques qui les distinguent de leurs "suiveurs". L’étude, dont les conclusions peuvent également s'adapter au comportement humain, a été publiée dans la revue Behavioral Processes.

can-stock-photo csp8055449« La grande controverse demeure: les comportements des groupes sont-ils auto-organisés ? Emergent-ils spontanément ou bien sous l'influence d'un chef? L'étude de ce phénomène chez les humains se heurte à des problèmes éthiques » commente le Prof. Eilam. « On doit généralement se limiter à des analyses à postériori de situations réelles. Par contre, l’étude du comportement collectif des animaux est un domaine de recherche florissant ».

Certains contribuent plus que les autres

Pour réaliser l'étude, les chercheurs de l'UTA ont placé plusieurs appelés campagnols dans une situation de danger mortel simulée: une «attaque» de chouettes prédateurs. Les hiboux n'avaient aucun moyen d'atteindre physiquement les rongeurs,  protégés par les barreaux de leur cage, mais leur présence menaçante a suffit à susciter le chaos, provoquant l'émergence de "leaders", ont constaté les chercheurs.

«Nos études réfutent l’idée selon laquelle les dirigeants apparaissent spontanément » déclare le Prof. Eilam. « Il y a tout simplement certains individus qui contribuent plus que les autres - mais qui sont-ils et quels sont les traits qui en font des leaders ? Les réponses à ces questions ne peuvent être que limitées».

Les mâles plus grands et plus expérimentés

eilamLes chercheurs ont constaté que, après une attaque de hiboux, les plus grands campagnols se calmaient plus rapidement alors que les petits affichaient une plus grande anxiété. Au bout d'un certain temps, les mâles plus âgés assument un rôle de leader et présentent un modèle exemplaire pour les mâles plus petits et les femelles. En raison de leur plus grande taille, de leur expérience et de leur force physique, les grands campagnols mâles affichent un comportement plus stable que leurs compagnons, se modifiant à peine après l'attaque de la chouette. Les mâles plus petits et les femelles affichent toute une gamme de comportements extrêmes de peur avant l'attaque, mais convergent vers la réaction médiane des grands mâles par la suite. Les chercheurs en ont conclu que les campagnols mâles plus grands étaient moins affectés par la menace et constituaient un exemple pour le groupe des plus petits.

Un rôle de protection et de stabilisation

«Moins influencés par les attaques des hiboux, les campagnols mâles plus grands et plus expérimentés ont déterminé le code comportemental, conduisant les autres à les imiter » explique le Prof. Eilam. «Ces« leaders » ont un double rôle, non seulement de protection mais aussi de stabilisation du comportement du groupe. Vous pouvez également voir de tels leaders émerger dans les sociétés humaines en période de détresse, par exemple, ou même dans les familles en deuil. Toutes les différences s'annulent et un code de comportement typique sous la menace émerge, avec certaines figures dominantes qui prennent la tête ".

Ces résultats comportementaux ont été étayés par une série de tests d'hormones de stress avant et après les attaques simulées des hiboux, révélant que les campagnols plus petits avaient des niveaux plus élevés de corticostérone, tandis que les niveaux restaient stables chez les campagnols plus grands. Le Prof. Eilam étend actuellement ses recherches à de plus grands groupes afin d'obtenir une meilleure représentation de la façon dont les essaims, les troupeaux, ou les foules organisent leur comportement. « Nous essayons également de découvrir quels sont les avantages que les « leaders » retirent de leur rôle de "prise de responsabilité" dans le groupe, et comment l'information est transmise d'un groupe à l'autre » dit-il.