Cancer : des molécules synthétiques moins coûteuses et aussi efficaces que les anticorps monoclonaux

LogoTrustmy Science« La surface d’une tumeur solide est hétérogène », explique Ronit Sachi-Fainaro, directeur de l’étude et du centre de recherche en biologie du cancer et de nanomédecine à l’Université de Tel-Aviv. « S’il y a moins de vaisseaux sanguins dans une zone particulière de la tumeur, l’anticorps ne pourra pas y pénétrer », explique-t-il.

Lire la suite sur Trust my Science