Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L’Université de Tel-Aviv à Abidjan : un grand succès académique et médiatique

Dans le cadre d’un fructueux échange entre l’Université de Tel-Aviv et l’Université Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan, quatre chercheurs de l'UTA ont participé du 11 au 14 mars 2019 à diverses manifestations scientifiques et intellectuelles en Côte d'Ivoire. Trois d’entre eux - le Prof. Ruth Amossy, le Prof. Jürgen Siess, et le Dr. Tal Sela font partie du groupe de recherche francophone ADARR (analyse du discours, argumentation, rhétorique) de l'UTA coordonné par le Prof. Ruth Amossy. Ils étaient accompagnés par le Dr. Irit Bak, responsable des études africaines à l’UTA. Les débats, qui ont portés sur le thème de la polémique dans la démocracie, ont reçu une grande visibilité dans les médias ivoiriens et contribué au rayonnement d’Israël dans l’espace africain francophone.

 

AbidjanCoverLe groupe ADARR travaille depuis près de 3 ans avec le groupe de recherche ivoirien CRELIS sur les débats dans l’espace public et le discours électoral. Quatre chercheurs ivoiriens, encadrés par le Dr. Nanourougo Coulibaly, avaient participé l’an dernier à une journée d’étude sur le discours de campagne en Côte d’Ivoire à l’Université de Tel-Aviv, au cours de laquelle les chercheurs des deux pays avaient émis le souhait de poursuivre ensemble leurs recherches en y ajoutant des corpus français et israéliens.

 Dans le cadre de la visite, une première journée d'étude sur la question de la polémique publique, organisée par le Dr. Eli Ben Tura, Ambassadeur d'Israël en Côte d'Ivoire, et les services de l'Ambassade d'Israël, s'est tenue à l’hôtel de ville d’Abidjan et a accueilli de nombreuses personnalités ivoiriennes, des journalistes et des intellectuels de ce pays. Le Prof. Ruth Amossy, auteur d'un ouvrage sur ce sujet (Apologie de la polémique, 2014), a présenté ses thèses sur les fonctions sociales de la polémique dans l’espace démocratique. Le Prof. Jürgen Siess de l’Université de Caen actuellement rattaché à ADARR, a exposé le cas des polémiques autour de la question des réfugiés et des migrants économiques en Allemagne. Ces deux exposés ont été suivis par des études de la polémique publique en Côte d’Ivoire présentées par le Dr. Nanourougo Coulibaly, le Dr. Gérard Aymien et le Dr. Dorgelès Houessou.

Débats et polémique dans une démocracie émergente

Le Dr. Irit Bak, historienne bien connue des africanistes, a traité de façon plus générale des controverses sur la démocratie en Afrique de l’Ouest. Ces communications ont suscité des discussions très nourries et très intéressantes sur la question des débats et de la polémique dans une démocratie émergente qui vit encore sur le souvenir des violences qui l’ont secouée, et où la question de la liberté d’expression reste un enjeu important. Ce symposium qui touchait à des questions brûlantes a trouvé un large écho dans la presse, qui a ainsi mis en valeur la collaboration des chercheurs israéliens et ivoiriens.

AbidjanPosterUn deuxième volet s’est déroulé dans l’enceinte de l’Université Houphouët-Boigny, où le Prof. Ruth Amossy a fait devant un public nombreux une présentation détaillée, à partir d’une interview d’Emmanuel Macron à CNN, de l’approche analytique qu’elle a développée sous la dénomination d’ « argumentation dans le discours » - une théorie et une pratique d’analyse qui est d’ores et déjà bien connue en Côte d’Ivoire où le nom de Amossy est familier à tous les chercheurs et étudiants en linguistique et culture françaises. L’exposé a été suivi d’une présentation du Dr. Tal Sela, spécialiste de la littérature francophone subsaharienne à l’UTA, sur un texte du grand écrivain Ousmane Sembene traitant d’un débat autour d’une grève de cheminots – un bel exemple de délibération sur une place publique africaine. Parallèlement le Dr. Irit Bak a suscité un vif intérêt pour ses travaux dans un symposium d’historiens sur la question des religions en Afrique de l’Ouest. Il faut préciser que le Dr. Irit Bak est en charge à l'Université de Tel-Aviv d’un programme d’études sur l’Afrique qu’elle est parvenue à relancer dans le cadre d’un projet conjoint avec l’Université Ben Gurion et l’Université ouverte –programme dont l’importance n’est plus à démontrer et que la collaboration avec Abidjan – s’ajoutant aux nombreux contacts du Dr. Bak dans d’autres pays africains – permettra de développer plus encore.

"Nous sommes heureux de voir que les travaux du groupe de recherche francophone ADARR de l’Université de Tel-Aviv (en collaboration avec Bar Ilan) contribuent au rayonnement d’Israël dans l’espace africain francophone, et parviennent à enrichir non seulement la recherche universitaire mais aussi la discussion publique – comme l’a magistralement démontré la journée organisée par l’Ambassade d’Israël à Abidjan", a déclaré le Prof. Amossy.

  

AbidjanBanner

j'aime: