Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Inauguration du Fonds de bourses Regina Brenes pour les étudiants réservistes de l’Université de Tel-Aviv

Une émouvante cérémonie d’inauguration du Fonds de bourses à la mémoire de Régina Brenes, mère du Prof. Ruth Amossy, destinée aux étudiants soldats ou réservistes de l’Université de Tel-Aviv, s’est déroulée le 15 mai dans le cadre du Conseil des Gouverneurs 2019 de l’Université, en présence du Prof. Amossy et de sa famille, du Prof. François Heilbronn, Président des Amis français de l'UTA, et de deux Vice-présidents de l’Université, Amos Elad et le Prof. Raanan Rein. La cérémonie a été suivie d’une conférence de l’artiste contemporain de renommée mondiale Eyal Gever, fils du Prof. Amossy, sur le thème: "Faire de l’Art à l’âge de l’intelligence artificielle".

amos stella raanan francois photo chen galili 15.5.19 267"L'Université de Tel-Aviv est une institution de recherche de premier plan, mais elle a également un rôle d'engagement social important à jouer, et met de plus l'accent sur la diversification de ses étudiants, reflet de la mosaïque ethnique et socio-économique israélienne", a rappelé le Prof. Rein. "Régina Brenes et son époux Léopold ont vécu leur jeunesse pendant la deuxième guerre mondiale, et n'ont pas eu l'occasion de poursuivre des études; c'est pourquoi ils ont cherché à aider les étudiants israéliens. Nous leur exprimons ici notre reconnaissance, ainsi qu'à leur fille, le Prof. Amossy, pour son action dans le cadre de l'Association des amis français de l'université et en faveur du rapprochement avec les grandes institutions académiques françaises, comme Sciences Po et le Collège de France".

"Un exemple de continuité et d'attachement à cette grande université"

"Le Prof. Ruth-Stella Amossy est l’un des piliers de l’Université de Tel-Aviv, et sa famille constitue un exemple de continuité et d’attachement à cette grande université", a déclaré Amos Elad, ajoutant que "le travail d’équipe de l’Association des Amis français est un modèle pour les autres organisations d’amis de l’université dans le monde".

Yossi Amossi"Stella est un grand professeur, une grande militante et une grande donatrice", a déclaré le Prof. François Heilbronn. "Sa mère Régina était une grande dame, rescapée de la Shoah, qui fut un bel exemple pour sa famille mais aussi pour nous, et souhaitait aider les étudiants dans le besoin. Je vous remercie, et votre mère à travers vous".

Un certificat de reconnaissance au nom de l'Université de Tel-Aviv pour l'inauguration du Fonds de bourses Régina Brenes a ensuite été remis au Prof. Amossy, par le Prof. Raanan Rein, Amos Elad et le Prof. François Heilbronn.

"C’est une journée très émouvante pour moi", a déclaré le Prof. Amossy. "Ma mère est décédée à l’âge de 95 ans en 2017. Elle avait appris l’hébreu à l’oulpan à l’âge de 60 ans, le parlait parfaitement, et lisait HaHaretz et les romans d’Amos Oz. Elle ne cherchait pas les honneurs et n’avait pas le goût des cérémonies officielles, mais elle m’a demandé de créer une bourse pour aider les étudiants servant dans les Forces de défense de l’armée d’Israël, à la suite de celle qu’elle avait elle-même établie pour son époux en 2012, qui est attribuée alternativement à un étudiant en gestion et à un étudiant d’origine éthiopienne".

"Un symbole d'espoir"

Yossi Amossy, fils du Prof. Stella Amossy, a ensuite présenté un émouvant portrait de sa grand-mère Regina. Celle-ci est née en 1922 dans une petite bourgade de Galicie orientale du nom de Turka, dans une famille de petits commerçants. Cette petite ville traditionnelle de l’empire austro-hongrois passée sous domination polonaise comptait 10 000 Juifs à la veille de la guerre. Regina avait quatre sœurs et un frère. "Ses deux sœurs ainées ont immigré en Israël à ce moment-là, ce qui les a sauvées. Regina est restée". La conquête nazie en 1941 se marque pour la petite ville par des pogroms et exécutions en masse. Le 4 août, tous les Juifs encore vivants sont évacués vers le camp d'extermination de Belzec. Regina et son futur mari Léopold parviennent à s'échapper de la gare ; aucun autre membre de la famille ne survivra. Ils réussissent à s'enfuir à pied vers la Hongrie, où ils se cachent sous une fausse identité de réfugiés polonais.

Eyal geverPar la suite, ils parcourront l'Europe, de la Hongrie vers Prague, puis vers Paris et enfin à Bruxelles, où ils s'établissent et où ils élèveront leurs deux enfants, Stella et Henri. Celle-ci immigrera en Israël où elle entreprendra une brillante carrière à l'Université de Tel-Aviv ; ses parents la rejoindront beaucoup plus tard. "Regina Brenes était une femme d'une grande noblesse qui n'a pas eu l'occasion de faire d'études supérieures : qu'elle soit bienvenue à présent à l'Université de Tel-Aviv", conclut-il.

La cérémonie d'inauguration s'est poursuivie par la conférence d'Eyal Gever, artiste contemporain de renommée internationale dont les œuvres fusionnent art et technologie, qui a présenté certains de ses travaux, dont Cleansing, impressionnante simulation de masses d'eau sur la façade du château de Karlsruhe ; Waterdancer, projection lumineuse sur un mur d'eau, et Laugh in Space, première œuvre d'art créée dans l'espace, en collaboration avec la NASA. "Pour moi Regina est un symbole d'espoir, et je lui dédie cette présentation, a-t-il déclaré.

La première bourse du Fonds a été attribuée aux étudiants Elishav Lotem et Oleg Borovsky.

 

elishav lotem

 

Photos:

  1. De gauche à droite: Amos Elad, le Prof. Ruth Amossy, le Prof. Raanan Rein et le Prof. François Heilbronn.
  2. Yossi Amossy
  3. L'artiste Eyal Gever
  4. Le Prof. Amossy et l'étudiant boursier Elishav Lotem.

Crédit : Chen Galili.

j'aime: