Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Une chercheuse de l’UTA parmi les 54 femmes qui ont fait bouger l’informatique

54 femmes, parmi lesquelles le Prof. Tova Milo de l’Ecole d’informatique de l’Université de Tel-Aviv, ont été honorées lors de la Conférence annuelle Grace Hopper aux Etats-Unis, qui rassemble des milliers de femmes du monde de la technologie et de l’informatique.

tova-milo-tel-aviv-u-professorIl y a quelques mois, en vue de la conférence annuelle au nom de Grace Hopper (la conceptrice du premier langage de programmation informatique, le COBOL) qui rassemble des milliers de femmes du monde de la technologie et de l’informatique, trois américaines, le Prof. Susan H. Rodger de l’Université Duke, la consultante et auteur Kathy Dickinson, et Jessica Dickinson Goodman, experte en communication numérique, ont décidé d'accroître la sensibilisation du public à la contribution des femmes à la science informatique. Elles ont créé un jeu de 54 cartes, consacré à 54 femmes qui ont apporté une contribution significative à l’histoire du monde de la technologie et de l'informatique. Les jeux ont été distribués aux étudiantes lors de la conférence, remportant un grand succès.

Parmi les 54 cartes, aux côtés des grands noms féminins de l’informatique, comme Agusta Ada Lovelace King, auteur du premier programme fonctionnant sur l’ancêtre de l’ordinateur en 1843 ou Katherine Johnson, qui calcula la trajectoire pour le vol vers la Lune d'Apollo 11 en 1969, on trouve le Prof. Tova Milo, de l'Ecole d'Informatique de l’Université de Tel-Aviv, jusqu'à récemment chef du département.

« C’est un grand honneur», explique le Prof. Milo, « d'être sur la même liste que des femmes qui ont été les premières programmatrices du monde, de gagnantes du Prix Turing (l'équivalent du prix Nobel en informatique), et de toutes les femmes qui ont vraiment imprimé leur marque dans le domaine de la science informatique. Je suis très flattée. A mes yeux l'informatique est le plus beau domaine qui soit. »

Le Prof. Tova Milo est membre de l'Académie européenne des sciences, et de l'ACM (Association for Computing Machinery), l’association la plus importante au monde dans le domaine de l'informatique, où elle a été admise en raison de sa contribution à la théorie des bases de données et à la gestion des processus commerciaux. Une autre israélienne, le Prof. Shafrira (Shafi) Goldwasser, lauréate du prix Turing, et enseignante  à l'Institut Weizmann et au MIT aux États-Unis fait également partie de cette liste.

Voir les 54 femmes du projet « Jeu de cartes des femmes remarquables du monde de la technologie» :

http://www.businessinsider.com/54-women-who-rocked-the-tech-world-2015-2?op=1

j'aime:

Rencontre à Paris avec Orit Mendelson - directrice du MBA à l'UTA

MBA kellog recanati 1RENCONTRE AVEC ORIT MENDELSON,

DIRECTRICE DU PROGRAMME DE MBA INTERNATIONAL KELLOG-RECANATI

DE L'UNIVERSITE DE TEL-AVIV

LE 26 MARS 2015, DE 18 à 20 HEURES, A L’ESCP EUROPE

79 avenue de la République, 75011 Paris -

Métro Rue Saint Maur

Organisée par l’association étudiante ESCP Israël.

en présence de Danielle Shemoul (AFAUTA)

Pour info : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

http://www.israelvalley.com/news/2015/03/22/46104/mba-etudes-rencontre-le-26-mars-avec-orit-mendelson-universite-tel-aviv-du-mba-kellogg-recanati

j'aime:

Le Département de Cinéma de l’Université de Tel-Aviv devient Ecole de Cinéma

Le célèbre producteur de cinéma, Steve Tisch (Forrest Gump), a fait don de 10 millions de dollars au Département de Cinéma et de Télévision de l’Université de Tel-Aviv. La donation permettra au Département, qui compte déjà parmi les 15 meilleures institutions d’enseignement cinématographique du monde, de devenir une Ecole de Cinéma, renforçant l'impact d'Israël dans le monde entier dans ce domaine.

tisch580 0 1Comme l’a souligné le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv, cette importante contribution coïncide avec une période d'éclosion sans précédent de l'industrie cinématographique israélienne, fruit dans une large mesure de l’activité créatrice des anciens diplômés du Département de cinéma de l’Université. Selon lui, ce don va permettre de réaliser une véritable révolution des activités et du statut du département, qui deviendra dorénavant l’École de cinéma et de télévision Steve Tisch à l'Université de Tel-Aviv.

La donation de Tisch permettra à l'Ecole de mettre à niveau son programme d’études, d'offrir des bourses aux étudiants ainsi que des subventions à une échelle sans précédent pour la production de films, l’achat d’équipements du plus haut niveau professionnel, la rénovation du bâtiment de l'école et la création de partenariats avec des organisations internationales. Selon Yaron Bloch, chef du Département de cinéma de l'Université de Tel-Aviv, la réputation professionnelle de Tisch contribuera également à accroitre la visibilité du Département, déjà classé aujourd'hui parmi les 15 meilleures écoles de cinéma du monde (Le Département de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv parmi les meilleures écoles de cinéma du monde).

Une formidable démonstration de confiance

envers nos étudiants et nos enseignants

«La capacité de raconter est essentielle pour la promotion du dialogue et de la compréhension, choses dont le monde a le plus besoin», a souligné Tisch. « L'Université de Tel-Aviv est à la pointe dans ce domaine, elle a nourri en son sein les étudiants les plus créatifs et talentueux, qui expriment les voix les plus diversifiées. Je suis très heureux de pouvoir soutenir ses efforts, et honoré de participer à sa renommée."

«L'engagement de Steve Tisch envers l'école est une formidable démonstration de confiance envers nos étudiants et nos enseignants», a noté le président Klafter. «La nouvelle école va largement promouvoir la formation et la connaissance universitaire dans le domaine, et renforcer l'influence d'Israël dans les arts cinématographiques et télévisuels du monde entier ».

Yaron Bloch, chef du Département du cinéma et de télévision de l'Université a souligné que le cinéma connaissait ces dernières années une évolution énorme dans ses modes de production, de distribution, de consommation, ainsi que dans ses moyens d'expression et de visualisation : le cinéma numérique remplace le film, l'ordinateur et les smartphones défient la télévision et les salles de cinéma et de théâtre traditionnels, et les possibilités d'interactivité ouvrent la voie à de nouveaux moyens d'expression. « Nos étudiants, diplômés et membres du corps enseignant sont à la pointe de la recherche et de la création dans ces nouvelles tendances. La contribution de Steve Tisch nous permettra d'approfondir leur impact et leur succès à la fois au niveau local et international ».

"Homeland", "Valse avec Bashir", "En analyse", "Ajami"...

Gideon Raff, diplômé du Département et créateur de la série télévisée internationale Homeland, a déclaré que le Département de cinéma de l'UTA lui avait donné les outils, les connaissances et les ressources qui lui ont permis d’arriver là où il se trouve aujourd'hui. « La contribution de M. Tisch est une étape importante dans l'industrie cinématographique et télévisuelle en Israël. Elle fournira un soutien accru à des étudiants pénétrés d'ambition et de motivation, et leur permettra de réaliser leurs rêves, et de partager leurs histoires avec le monde ».

« Il est clair que l'industrie du cinéma et de la télévision prospère aujourd'hui en Israël, et avec l'aide de cette contribution, elle fera un pas de plus vers le devant de la scène du cinéma mondial », a noté Katriel Schori, PDG du Fonds israélien du Cinéma. « Notre pays regorge d'énergie créatrice, et les universités israéliennes jouent un rôle énorme dans la mise en œuvre de cette énergie ».

Le Département de cinéma et de Télévision de l'Université de Tel-Aviv est la plus importante institution d’enseignement du pays dans ce domaine. Il a produit des générations de créateurs et d'universitaires, connus pour leur influence décisive sur la culture israélienne en général, et sur l'industrie du cinéma et de la télévision en particulier : Gideon Raff (qui a remporté le prix Emmy pour "Homeland"), Ari Folman ("Valse avec Bashir"), Hagai Levi ("En analyse" adapté dans 17 pays et "The Affair" pour lequel il a récemment reçu un Golden Globe), Avi Nir, PDG de Kechet, Yaron Shani (" Ajami "),  Dover Kosashvili (" Mariage tardif "), Eytan Fox ("Tu marcheras sur l’eau »), et bien d'autres.

Un Oscar et deux Super Bowl

Steve Tisch, partenaire de la société Escape Artists Productions et co-propriétaire, de l'équipe de football de Giants New York, est probablement la seule personne au monde à avoir remporté à la fois un Oscar et (deux fois) le Super Bowl. L'Oscar lui a été attribué comme producteur du film Forrest Gump, oscar du meilleur film en 1994.

Au cours de ses 30 années de carrière, Tisch a produit une longue série d'œuvres fascinantes pour le cinéma et la télévision, dont Risky Business qui a lancé la carrière de Tom Cruise, A la recherche du bonheur avec Will et Jaden Smith, The Weather Man avec Nicolas Cage, L'Attaque du métro 123 avec John travolta et Denzel Washington etc.

Tisch est depuis de nombreuses années une figure de proue dans le secteur philanthropique. Le 29 mai 2014, le président Barack Obama a annoncé à la Maison Blanche sa donation au Département de neurochirurgie de l'Ecole de Médecine David Geffen, pour le programme TischBrainSPORT de l'UCLA. Tisch compte parmi les administrateurs du Geffen Theatre de Los Angeles, du Sundance Institute, du Musée d'art du Comté de Los Angeles et du centre pour le cancer Preston Robert Tisch à l'Université Duke.

En 2014, il fut président d'honneur du Festival international du film d'étudiant de l'Université de Tel-Aviv, lancé en 1986 et qui fait aujourd’hui partie des trois festivals étudiants de ce type les plus importants dans le monde.

 

Sur la photo, de gauche à droite: le chef du Département le Prof. Yaron Bloch, le producteur Steve Tisch et Joseph Pichhadze, metteur en scène et enseignant du Département

j'aime:

Un étudiant de l'UTA décoré pour son service pendant l'opération Bordure protectrice

Lors d'une émouvante cérémonie, le président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Joseph Klafter, a décerné un certificat d'appréciation à Avihu Yahalomi, étudiant de deuxième année de la Faculté de droit, qui a récemment reçu la Distinction du Commandant de brigade en reconnaissance de son service pendant l'opération "Bordure protectrice". 

Avihu YaalomiYahalomi, qui avait débuté ses études dans le cadre du programme pour soldats étudiants (Atouda), a décidé de l’abandonner pour faire son service dans la patrouille des Golani. L’opération Bordure protectrice a éclaté peu de de temps avant la fin de son service.

Selon la description paru sur le site des héros de l’armée : « le 20/07/2014, plusieurs bâtiments suspects ont été inspectés dans le quartier de Shejaiya. L'équipe dans laquelle servait le sergent-chef Avihu Yahalomi est entrée dans un bâtiment suspect. Elle a tout de suite essuyé des tirs de mitrailleuses et des grenades provenant du bâtiment voisin, suite auxquels le commandant de la force a été blessé. Le sergent-chef Avihu Yaalomi, au vu de la gravité de la blessure de son commandant, s'est avancé vers lui sous les balles et l’a transporté sur un véhicule blindé qui les a évacué tous deux vers un point de rassemblement des blessés". Ce fait lui a valu la Distinction du Commandant de brigade. Après avoir quitté l'armée Yahalomi, qui habite le moshav Yesha dans la région d'Eshkol, a rejoint les bancs de l'université.

La cérémonie s'est déroulée en présence du Prof. Ron Harris, doyen de la Faculté de droit, du Prof. Ariel Yoav, doyen chargé des étudiants, et du représentant de de l'Union des étudiants, Lev Golochiner.

De plus, l'Université de Tel-Aviv a récemment accordé 850 bourses à des étudiants qui ont participé à l'opération menée l'été dernier. Rappelons que l’UTA a été la première à annoncer, dès les débuts de l’opération, qu'elle fournirait des bourses à ses étudiants appelés sous les drapeaux, et le président de l'Université, le Prof. Joseph Klafter, a annoncé le lancement d’une campagne de contributions dans ce but.

 

Sur la photo: Le Prof. Klafter décerne le certificat d'appréciation à Avihu Yahalomi.

j'aime:

Hommage aux doctorantes de l’Université de Tel-Aviv

A l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, 13 parmi les 1232 doctorantes de l’UTA ont présenté leurs travaux en présence du président de l’Université, le Prof. Joseph Klafter, et de la scientifique en chef du ministère de la Science, le Prof. Nurit Yirmiya.

Rina 036V02L’Université de Tel-Aviv a rendu hommage aujourd’hui 8 mars à ses doctorantes, pionnières dans leur domaine de recherche, l'innovation et le développement de la pensée, qui constituent un réservoir impressionnant de scientifiques du futur.

Comme l’a souligné le Prof. Rachel Erhard, conseillère du Président de l’Université pour l’équité entre les sexes et responsable de l’organisation de l’évènement, les 1232 étudiantes de troisième cycle qui effectuent actuellement leurs travaux de recherche à l’UTA représentent 58% de l’ensemble des doctorants de l’Université.

Le Prof. Erhard, tout comme les deux intervenants qui l’ont suivi, a ensuite souligné le défi particulier auquel doivent faire face les étudiantes israéliennes, soucieuses de développer de paire leur carrière et leur vie familiale et personnelle. Les chercheuses commencent leur doctorant en moyenne à l’âge de 30 ans, qui est souvent celui de la création du foyer familial, et il n’est pas rare qu’elles mènent leurs études avec des enfants en bas âge. De plus, le niveau exigé par l’UTA, carte de visite réputée dans le monde, ne permet pas de concessions quant à l’excellence de la recherche.

« Suivez votre rêve et ne faites pas de concessions »

Les intervenants ont tous relevé le phénomène de l’effet de ciseau, ou du tuyau percé (« leaking pipeline ») selon lequel les femmes, qui constituent 58% de l’ensemble des doctorants, ne représentent plus que 20% du corps des professeurs en chaire de l’Université. Selon le Prof. Klafter, l’UTA se mobilise par de nombreux moyens pour lutter contre cet écart, notamment par la création de commissions universitaires pour l’équité entre les sexes dans chaque faculté. Ce monde compétitif est plus dur pour les femmes, a relevé le Prof. Klafter, qui a  souligné entre autre la question du post-doctorat à l’étranger, mais conseille néanmoins aux doctorantes : « Suivez votre rêve et ne faites pas de concessions ».

Nurit YirmiyaLe Prof. Nurit Yirmiya, également présidente du Conseil national pour la promotion des femmes dans la science et la technologie, a insisté sur le problème des ressources et de la nécessité de « financer le changement », relevant que celui-ci concerne également les hommes qui doivent en être les partenaires, et que « chacun doit pouvoir choisir la voie qui lui convient  sans rapport avec son sexe ». Selon elle, l’UTA occupe une place de leader dans la lutte contre les écarts entre les sexes.

Après avoir rappelé les 18 femmes scientifiques lauréates du Prix Nobel, de la française Marie Curie à l’israélienne Ada Yonath, et l’impression palmarès des chercheurs de l’UTA ayant obtenus des subventions du Conseil Européen pour la Recherche en 2014 (2/3 des 27 chercheurs israéliens lauréats et parmi eux 7 femmes), le Prof. Erhard a cédé la place aux 13 doctorantes sélectionnées pour présenter leurs travaux de recherche :

irit steuermanYael Steuerman, du Département d'immunologie et de recherche sur les cellules de la Faculté des sciences de la vie, sur la compréhension de la contribution du système immunitaire sur les différences de sensibilité aux maladies ;

Julia Engel, du Département de Science et Génie des Matériaux de la Faculté d’Ingénie,  sur les nano-capteurs et actionneurs à base de polymère électro-actif (PVDF-TrFE-CFE) ;

Sivan Blassleb, de l’Ecole d’Histoire et du Centre Alliance pour les études iraniennes de la Faculté des Lettres, sur « l’Histoire des modèles masculins dans l'Iran moderne, 1940-1870 » ;

Nurit029 1Nurit Gal, de la Faculté de gestion, sur «l'effet de l'incertitude des prix du gaz naturel sur la concurrence dans le domaine de la production d'électricité » ;

Ruth Kiroa du Département de microbiologie et d'immunologie clinique de la Faculté de médecine, sur "La découverte d'une protéine qui empêche le développement des bactéries résistantes aux antibiotiques" ;

Yael Greenstein de l’Ecole d’éducation, sur la comparaison du statut formel et informel des enseignants  hommes et femmes dans les systèmes d'éducation juif et arabe ;

Tal Iram, de l’Ecole des neurosciences, sur le rôle d’évacuation des déchets des cellules astrocytes dans la maladie d'Alzheimer ;

Talia Thierry de l’École de travail social : «Comment impliquer Maya ? » ;

Efrat Herzberg Drucker, du Département d’études sociales de la Faculté des sciences sociales, sur « Les modèles du mariage d’après l'éducation, la participation au marché du travail et l'inégalité des revenus » ;

Macabit 580 1Macabit Abramson, du Programme d’art interdisciplinaire de la Faculté des arts, sur «La nouvelle Psyche et son voyage face à la Bête dans le cinéma » ;

Yael Helfman Cohen 580Yael Helfman-Cohen, de l’École des études environnementales sur « le développement d’une méthode de conception biomimétique».

Rivka Brot, du Centre d'études juridiques supérieures de la Faculté de droit : « entre la communauté et l'Etat: les procès des Juifs collaborateurs des nazis » ;

Yael Amsterdamer, de l’Ecole des Sciences de l’informatique de la Faculté de Sciences Exactes, sur  le traitement de l’information de masse.

Dans le cadre de la semaine l’université publiera pendant toute la semaine sur son site des portraits de doctorantes.

j'aime: