Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'Ecole dentaire de l'Université de Tel-Aviv: à la pointe de l'innovation et de l'action sociale

Rouverte en 2010 après une décennie de fermeture, l'Ecole de médecine dentaire de l'Université de Tel-Aviv est aujourd'hui l'une des plus modernes dans le monde, met l'accent sur les programmes sociaux et cherche à s'orienter vers une ouverture internationale. Une interview du Prof. Shlomo Matalon, nouveau directeur de l'Ecole.

Shlomo MatalonQ.: Quels sont les programmes d'études actuels de l'Ecole ?

R.: L'Ecole propose un programme de doctorat en médecine dentaire en six ans. Les trois premières années, consacrées aux études précliniques sont communes à la Faculté de médecine, avec des introductions aux divers domaines de la dentisterie. Elles aboutissent à un diplôme de médecine de premier cycle (Ba.Med.Sc). Les trois années suivantes se déroulent dans les cliniques de l'Ecole, où les étudiants acquièrent de l'expérience, reçoivent des patients et aident au diagnostic et aux soins. Elles sont sanctionnées par l'obtention du titre de D.M.D (Docteur en médecine dentaire) qui autorise à pratiquer la dentisterie en Israël.

Vers une accréditation européenne

Q.: Quels sont les changements que vous souhaitez apporter à ces programmes ?

R.: Notre but est tout d'abord de séparer le premier cycle de celui de la Faculté de médecine, tant au niveau des cours qui seront donnés uniquement par le personnel enseignant de l'Ecole, qu'à celui des programme d'études qui seront adaptés aux besoins spécifiques des étudiants en dentisterie. Nous souhaitons aboutir à programme en 5 ans comme en Europe (MSc: trois ans de premier cycle et deux ans de deuxième cycle, répartis en six semestres, y compris les semestres d'été), de manière à obtenir l'accréditation des universités européennes. Cela facilitera les procédures d'équivalence de diplômes, et permettra aux étudiants en dentisterie israéliens d'aller étudier à l'étranger, et aux étudiants étrangers de venir le faire en Israël. De plus, nous prévoyons de faire passer nos cours en anglais, dans ce même but. Nous avons à présent des programmes d'échange d'étudiants de sept à dix jours en été avec l'Université du Michigan aux USA et l'Université de Budapest, mais seule la procédure d'accréditation permettra de faire progresser véritablement les échanges internationaux.

Ecole dentaire FrontQ.: Quelles sont les spécialisations proposées par l'Ecole ?

R.: L'Ecole propose cinq filières de spécialisation : orthodontie, endodontie (traitement de racine), dentisterie pédiatrique, pathologie buccale et parodontie (traitement des maladies des gencives). La filière d'orthodontie est déjà elle-même un programme international intégré au projet Erasmus pour les échanges d'étudiants et d'enseignants des universités européennes. Nous avons le même projet pour la filière de parodontie, et souhaitons aller dans ce sens également pour les autres spécialisations.

Une formation clinique de pointe

Q.: Quels sont les points forts de l'Ecole ?

R.: Le point le plus fort de l'Ecole est l'aspect clinique. Les dentistes sortis de l'Ecole dentaire de l'Université de Tel-Aviv sont considérés comme d'excellents cliniciens. Ceci est dû au développement de nos cliniques dentaires, qui font bénéficier le grand public de tous les types de traitements, à des prix nettement inférieurs à ceux du marché privé et même des caisses de maladie. Nous avons trois types de cliniques. Les soins de dentisterie de routine, dépistage, nettoyage dentaire, traitement de caries, couronnes, traitements de racines etc… sont effectués par des étudiants de quatrième et cinquième année encadrés par des spécialistes. Le deuxième type est constitué par les cliniques spécialisées, où les étudiants en phase de spécialisation fournissent des soins en chirurgie dentaire, pathologie buccale, orthodontie, maladies des gencives, dentisterie pédiatrique, implants dentaires, traitements esthétiques et autres. Enfin, une de nos spécificités est l'existence de cliniques de soins dentaires pour les populations aux besoins particuliers, souffrant de handicap physique, mental ou psychiatrique, qui doivent parfois subir des soins dentaires sous anesthésie générale. Nous disposons à l'Ecole de deux salles d'opération destinées à cet effet. Enfin il est important de noter que nous sommes l'une des premières écoles dans le monde qui pratique exclusivement la dentisterie numérique.

Q.: Qu'est-ce que la dentisterie numérique ?

R.: La pratique de la dentisterie a considérablement évolué au cours des dernières années. Aujourd'hui l'évaluation de la dentition du patient est effectuée non plus par les traditionnelles prises d'empreintes qui exigeaient de mordre dans une pâte pendant plusieurs minutes, mais par une caméra introduite dans la cavité bucale qui scanne la dentition en quelques secondes et transfère les données directement à l'ordinateur. Celui-ci programme la couronne qui pourra être posée le même jour. Toutes ces technologies de pointe sont accessibles à tous les publics dans nos cliniques aux prix les plus bas du marché.

Des soins aux populations en difficulté

Q.: Et la recherche ?

R.: Bien que l'équipe soit très axée sur le côté clinique, nous encourageons beaucoup la recherche. Nous avons déjà d'excellents chercheurs dont les études font la une des média. Par exemple, les recherches du Dr. Rachel Sarig sur des dents trouvées dans une grotte de Galilée qui ont permis de nouvelles découvertes sur les migrations humaines il y a 40 000 ans, ou celles du Dr. Lihi Abramovich, qui ont abouti au développement d'un matériau antibactérien révolutionnaire incorporable aux amalgames dentaires permettant de prévenir l’inflammation et les caries récurrentes.

Inauguration Litzman AmiachQ.: Quels sont les projets de l'Ecole dans le domaine social ?

R.: Nous avons un projet formidable appelé Here 2 Smile, dans le cadre duquel des soins dentaires sont fournis aux jeunes garçons et filles tombés dans la prostitution. Les soins sont doublés d'un cours leur procurant une formation d'assistant dentaire, qui leur permettra de sortir du cercle vicieux de la prostitution, et d'aider les personnes dans le même cas qu'eux. Le coût global de chaque participant au programme, d'un montant de 50 000 shekels (environ 10 000 euros) est entièrement financé par des donations de personnes ou de sociétés privées.

Par ailleurs, nous fournissons des soins quasi-gratuits aux rescapés de la Shoah; et nous affrétons des bus à nos frais pour amener des enfants de la périphérie se faire soigner leurs dents à l'Ecole. On peut signaler également notre clinique spécialisée dans les soins pour les personnes souffrant d'anxiété dentaire, qui recouvrent l'ensemble du processus de désensibilisation, de la simple conversation à l'hypnose. Enfin, nous disposons d'un laboratoire de pathologie orale, qui fournit des services de biopsies et de diagnostic du cancer de la bouche à des organismes extérieurs.

Q.: Quels sont les problèmes auxquels l'Ecole a du faire face, et ceux auxquels elle est confrontée actuellement ?

R.: L'Ecole a été créée en 1977. Son nouveau bâtiment date de 1985. Il y a une décennie, elle a été fermée pour cause de déficit. Nous n'étions alors autorisés à accepter que six étudiants par an. Elle a été rouverte en 2010, la moitié du financement venant de l'Etat, et l'autre restant à notre charge. La rénovation de l'ancien bâtiment, y compris les laboratoires et les cliniques de soin destinées à la formation des étudiants a été entreprise grâce à nos donateurs.

Les études dentaires sont couteuses pour les étudiants. En plus des bourses disponibles pour l'ensemble des étudiants de l'université, nous disposons de bourses pour nos étudiants de premier cycle nécessiteux grâce à nos donateurs. Il existe également la possibilité 'd'adopter un étudiant' et d'aider au financement de ses études. Mais le problème des bourses reste particulièrement aigu dans notre domaine car les études de médecine dentaire sont très prenantes, et ne laissent pas la possibilité de travailler et de gagner sa vie à côté.

 

Le Prof. Matalon est né en 1957 à Tel-Aviv. Il a obtenu son diplôme de médecine dentaire à l'Université de Tel-Aviv en 1986, dans la filière de restauration dentaire. Devenu directeur de clinique en 2008 il a été nommé directeur de l'Ecole en 2019. Ses recherches portent sur les matériaux dentaires antibactériens. Il est depuis 2015 membre du comité directeur de l'Association internationale pour la recherche dentaire (IADR), dans la section paneuropéenne.

 

Photos:

1. Le Prof. Shlomo Matalon.

2. L'Ecole dentaire de l'Université de Tel-Aviv.

3. Inauguration du Centre pour les populations aux besoins spéciaux par le Rabbin Yaakov Litzman, Ministre de la santé et le Dr. Yves-André Amiach, Directeur d'Alpha-Oméga France, en mai 2017.

 

 

j'aime: