Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le campus de l'Université de Tel-Aviv comme vous ne l'avez encore jamais vu

Du toit vert du bâtiment Porter au laboratoire souterrain de recherche sur les racines du jardin botanique, en passant par le télescope de l'Ecole de physique et les 2 000 mètres carrés de panneaux solaires sur le toit de la Bibliothèque Sourasky : le campus de la plus grande université de recherche d'Israël comme vous ne l'avez encore jamais vu.

root lab 580 Notre campus est étendu (1 200 mètres de long sur 750 mètres de large) et verdoyant. Mais ses sous-sols et ses toits recèlent certains de ses trésors les plus intéressants.

Examiner les racines par en-dessous

Sous le Jardin botanique de l'Université de Tel-Aviv se trouve le seul laboratoire au monde qui permette d'examiner les racines par en-dessous ! Le laboratoire de recherche sur les racines est un dispositif de culture où les plantes poussent à l'extérieur alors que leurs racines croissent dans des cellules souterraines sombres. Les plantes sont irriguées et alimentées par une solution qui leur est administrée toutes les trois minutes au moyen d'un système de pulvérisation faible. La composition de la solution, sa température, le temps de pulvérisation et la fréquence de l'alimentation sont contrôlés. Les cellules où poussent les racines ont des dimensions qui permettent le développement illimité de systèmes racinaires entiers (jusqu'à une profondeur de 6 mètres!) tout au long du cycle la de vie des plantes. C'est le seul système expérimental de ce type au monde. Il permet entre autre de mesurer les racines avec précision et sans crainte d'erreur, dans la mesure où il n'est pas nécessaire de déraciner la plante. Ainsi, bien que les conditions de laboratoire ne soient pas similaires à celles du sol, le laboratoire est utilisé pour l'évaluation comparative du potentiel de croissance des racines des plantes testées.

Pièces détachées

Dans les sous-sols de la Faculté d'ingénierie se trouve l'atelier de construction de pièces détachées dirigé par le Dr. Rachel Shmuel ou deux étudiants ingénieurs mécaniciens produisent les diverses pièces de machines utilisées par les chercheurs de la Faculté dans leurs recherches et apportent des solutions pour la fabrication de dispositifs et de prototypes, de la phase de conception aux produits finis.

Ils ont entre autre préparé les pièces de la voiture de course conçue et réalisée par les étudiants d'ingénierie (TAU Racecar), ainsi que de nombreux dispositifs médicaux pour les tests sur tissus cellulaires artificiels ou des pièces optiques pour expériences au laser. Ils trouvent également le temps d'apporter leur contribution à la communauté en collaborant avec des organisations d'aide aux handicapés pour la conception de matériel et accessoires facilitant la vie quotidienne des personnes souffrant de divers handicaps.

Observer les étoiles

dome2 580Grimpons à présent sur les toits. Sur celui de la Faculté des sciences exactes se trouve un télescope Meade 8 pouces (203 mm) utilisé dans le cadre des cours de laboratoire par les étudiants en deuxième et troisième années de licence. Surnommé TAUET (Télescope éducatif de l'Université de Tel-Aviv), il était utilisé à l'origine uniquement pour l'expérience dite de Photométrie (mesure de la brillance) des pulsars (objets astronomiques produisant un signal périodique), au cours de laquelle les étudiants passent deux nuits complètes au télescope. L'an dernier, son activité a été étendue à une nouvelle expérience dite de caractérisation des amas stellaires, où les étudiants observent deux groupes d'étoiles de leur choix et les comparent.

Autrefois, le télescope était rangé dans une sorte de réservoir installé sur le toit du bâtiment et les étudiants devaient le monter chaque soir et le démonter le matin. En 2015, le système a été perfectionné par deux étudiants du Département, Yaakov Feirman et Yossi Schwarzwald et comprend une nouvelle caméra, un nouveau télescope et l'énorme dôme visible sur le toit du bâtiment. À l’heure actuelle, le télescope n’est utilisé que pour l’apprentissage, et les études requérant une précision plus importante sont réalisées dans l'observatoire Wise de l'UTA à Mitzpeh Ramon.

Le toit toujours vert

Toit vertLe "toit vert" du bâtiment Porter de l'Ecole des sciences environnementales est recouvert à 50% d'une végétation qui lui procure une isolation thermique efficace en toute saison, empêchant le refroidissement en hiver et le réchauffement en été, et aide à y maintenir une température agréable à tout moment, sans avoir besoin d'utiliser de système de climatisation. Le toit vert est également utilisé comme laboratoire de recherche et pour les cours en plein air destinés aux étudiants et au grand public. Le jardin est composé de plantes locales économes en eau, principalement des plantes charnues telles que les plantes succulentes et les cactus. La végétation se développe sur un substrat spécial composé de tuf naturel, d'une couche de drainage de l'eau et des feuilles d'étanchéité empêchant les racines de pénétrer le toit et de provoquer des fuites. Les plantes sont irriguées avec de l'eau purifiée provenant du bassin vert du jardin du bâtiment. Le toit vert n'a guère besoin d'entretien : les plantes sont petites et n'ont pas besoin d'être taillées, l'irrigation est effectuée au goutte à goutte et il n'est pas nécessaire de goudronner ni de blanchir le toit. De plus, le toit végétal absorbe les eaux de pluie, même par tempête, de sorte qu'il n'y a pas d'écoulement par les gouttières ni de risque d'inondation. L’excèdent d’eau est évacué vers les égouts municipaux. En plus du jardin, des éoliennes sont installées sur le toit pour produire la faible énergie nécessaire à la démonstration de technologies, la recherche et l’enseignement. Le toit offre de plus une vue spectaculaire sur le campus et toute la région.

Energie solaire

Enfin, un projet novateur comprenant 2 000 mètres carrés de panneaux solaires installés sur le toit de la Bibliothèque Sourasky, permet, par beau temps, de produire 180 kilowattheures. À l'exception du toit de l'Institut de recherche sur l'énergie solaire de la Midrasha Ben Gourion à Sde Boker, il s'agit du premier projet de ce genre dans les universités israéliennes. Son succès sera supervisé par les Départements d'ingénierie et d'infrastructure de l'université, ainsi que par l'Unité d'Environnement. En outre, il servira de laboratoire aux étudiants de la Faculté d'ingénierie. Des capteurs ont été installés pour mesurer les données physiques à des fins de surveillance et de recherche, en vue de l'installation d'autres panneaux solaires sur le campus.

sourasky roof rainbow 580

 

Photos: Pini Batat et Shai Epstein

j'aime: