Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'Université de Tel-Aviv lance un nouveau Centre de Science et Technologie quantiques

L'Université de Tel-Aviv a inauguré le 16 septembre un nouveau Centre de Science et Technologie quantiques qui sera consacré aux divers aspects de ce domaine de recherche de pointe qui compte parmi les plus importants de notre époque. Lancé dans le cadre de l'atelier de recherche "De l'informatique quantique à la chimie quantique" qui s'est ouvert cette semaine à l'université, le nouveau centre regroupera l'ensemble des activités qui se déroulent sur le campus dans ce domaine, et encouragera les collaborations au niveau national et international.

Ingenierie"La révolution quantique a déjà frappé à notre porte et beaucoup s'attendent à ce qu'elle ait la même portée et la même importance que les révolutions industrielle et numérique, et qu'elle modifie complètement la technologie, et notre mode de vie", a déclaré le Prof. Yaron Oz, recteur de l'université. "En tant que première institution en Israël, l'Université de Tel-Aviv s'est engagée à renforcer sa présence dans ce domaine critique. Nous sommes donc en train de créer un centre consacré à la science et à la technologie quantiques, qui constituera un toit pour l'ensemble des activités diversifiées dans ce domaine qui se déroulent sur le campus, tout en encourageant les collaborations au niveau national et international".

20 laboratoires de recherche de différentes disciplines

"La théorie quantique, qui a vu le jour il y a environ une centaine d'années, porte sur les phénomènes qui se produisent au niveau de minuscules particules telles que les électrons et les photons (particules lumineuses)", explique-t-il. "Beaucoup de phénomènes quantiques sont contraires à l'intuition humaine et à la réalité que nous vivons au quotidien. De nombreux scientifiques chevronnées de l'Université de Tel-Aviv, comme le Prof. Yakir Aharonov, ont contribué et contribuent encore à la compréhension de ces phénomènes. La recherche quantique appliquée est un domaine relativement nouveau qui prend de l'ampleur en Israël et dans le monde, et le moment est venu pour nous d'investir des efforts importants dans ce domaine".

Ady arieLe nouveau Centre pour la Science et la Technologie quantiques réunira une vingtaine de laboratoires de recherche de diverses facultés qui travaillent sur différents aspects de ce domaine, et sera axé autour de trois pôles principaux d'activité : des programmes d'études dans les filières concernées telles que l’informatique et la communication quantiques, conçus pour attirer les jeunes les plus doués vers ce domaine innovant; des activités de recherche basées sur le caractère pluridisciplinaire de l’Université de Tel-Aviv, qui permettra des collaborations entre des chercheurs dans un large éventail de disciplines: informatique, communication, matériaux, capteurs, chimie, physique et mathématiques, et par la suite également économie, gestion et autres; et des relations avec des centres de recherche du monde entier ainsi qu'avec diverses entités du monde des affaires, notamment les grandes entreprises telles que Google, IBM et Microsoft qui développent actuellement des technologies quantiques, et les utilisateurs qui doivent se préparer à l'arrivée de l'informatique quantique, comme le secteur financier. Le centre recrutera également de nouveaux enseignants, organisera des conférences et des ateliers, et offrira des bourses d'études.

Une transformation de la technologie telle que nous la connaissons

Le Centre a été lancé dans le cadre de la conférence "De l'informatique quantique à la chimie quantique: théorie, plates-formes et applications", qui s'est tenue à l'Université de Tel-Aviv du 15 au 18 septembre 2019. Organisée par les Prof. Adi Arie (Ecole de Génie électrique), Oded Hod (Ecole de Chimie) et Amnon Ta-Shma (Ecole des Sciences informatiques), en collaboration avec le Centre CECAM en Israël, la Commission de la planification et du budget du Conseil de l'Enseignement supérieur, et la Fondation nationale des Sciences, elle a accueilli des scientifiques de renom israéliens et étrangers (Prof. Massimiliano Di Ventra, Université de Californie à San Diego; Prof. Dorit Aharonov, Université Hébraïque; les Dr. Ryan Babbush, Google USA et Yehuda Naveh, IBM Israël), et a hébergé un ordinateur quantique développé par IBM dont les participants ont été invités à tester les capacités.

"Nous rejoignons à présent les nombreuses entreprises et organisations en Israël et dans le monde qui ont identifié le potentiel énorme de la technologie quantique", conclut le Prof. Ady Arie. "Ces dernières années, les connaissances dans ce domaine ont considérablement évolué, de même que la capacité de contrôler les systèmes et les processus quantiques. Des scientifiques du monde entier recherchent des moyens d'exploiter les divers aspects des systèmes quantiques pour une variété d'applications qui transformeront fondamentalement la technologie telle que nous la connaissons. Par exemple, les ordinateurs quantiques pourront effectueront en un temps record des missions que l'ordinateur numérique n'aurait jamais pu accomplir; la communication et la sécurisation quantique de l'information seront totalement hermétiques aux piratages; les calculs quantiques permettront des mesures précises et sensibles du temps, de la fréquence, des champs magnétiques et électriques; et les matériaux quantiques apporteront des modifications considérables dans de nombreux secteurs, de la sécurité à l'aviation, en passant par l'industrie et la médecine. Et ce n'est que le début…".

 

Photos:

1. La Faculté d'Ingénirie de l'Université de Tel-Aviv.

2. Le Prof. Ady Arie.

(Crédit: Université de tel-Aviv)

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv dans les 200 premières du monde et n°1 en Israël pour 2020 selon le classement du Times

Beau succès pour l'Université de Tel-Aviv qui se hisse cette année à la 189e place du classement des meilleures universités dans le monde du Times Higher Education, sur les 1 369 institutions de pointe de 92 pays classées par le magazine, qui ne représentent elles-mêmes qu'un infime pourcentage de 13% de l'ensemble des universités dans le monde. L'Université hébraïque de Jérusalem est la deuxième des universités israéliennes, se classant dans le groupe des 201-250e places, dans lequel l'UTA se trouvait en 2019.

Uni2L'Université de Tel-Aviv figure par ailleurs dans le groupe des 151-200e places du classement de Shanghai, et au 91e rang du classement Reuters des universités innovantes pour 2019.

Le classement du Times Higher Education est considéré comme l'un palmarès internationaux les plus importants et les plus pertinents. Il comprend cinq composantes principales: recherche (30% du score global), enseignement (30%), impact des citations (30%), caractère international (7,5%) et revenus de l’industrie par membre du corps professoral (2,5%).

L'UTA obtient son meilleur score pour la composante recherche, pour laquelle elle se classe au 110ème rang mondial. Mais le grand pas qu'elle a franchi depuis l'an dernier se trouve dans le domaine de l'impact des citations.

La position de leader de l'Université de Tel-Aviv dans ce classement vient rejoindre celles qu'elle a obtenu dans d'autres classements internationaux, dans lesquels l'UTA se classe également à la première place en Israël: celui de Taiwan pour 2020 (où l'UTA est à la 138e place dans le monde), le classement Webometrics pour 2019 (157e dans le monde) et le US News Ranking pour 2019 (174e dans le monde).

La première place du classement du Times est occupée par l'Université d'Oxford, suivie du California Institute of Technology (Caltech) et de l'Université de Cambridge. Les États-Unis dominent la liste avec sept représentants dans le top 10 (Standford, MIT, Princeton, Havard, Yale et l'Université de Chicago en plus du Caltech).

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv lance l'Initiative Frenkel pour la lutte contre la pollution à Monaco

Un accord portant sur une initiative de lutte contre la pollution a été signé le 9 septembre 2019 à l'Hôtel Hermitage de Monaco, entre l'Université de Tel-Aviv et l'investisseur et philanthrope international Aaron G. Frenkel, parrain de l'initiative, en présence du Prince Albert II de Monaco, du Prof. Ariel Porat, Président de l'Université de Tel-Aviv, du Prof. François Heilbronn, Président de l'Association française de l'Université, ainsi que de prestigieux invités.
Placée sous le haut patronage du prince Albert II, avec la participation de la Fondation Prince Albert II et le concours de l’Association Française et Francophone des Amis de l’Université de Tel-Aviv, l'initiative exploitera l'ingéniosité technologique israélienne pour lutter contre les effets nocifs de la pollution en Méditerranée et à travers le monde, en particulier contre les conséquences néfastes de la pollution atmosphérique et océanique à Monaco.

Monaco2019albertfrenkelporatLa cérémonie de signature a été précédée d'un symposium sur la pollution de l'air et des océans, avec la participation du Prof. Colin Price, de l'Ecole Porter d'Environnement et des Sciences de la Terre de l’Université de Tel-Aviv, et du Dr. Lucile Courtial, spécialiste de biologie marine et coordonnatrice de l'initiative Beyond Plastic Med à Monaco.

Une collaboration de longue date

Lors de cette cérémonie, Aaron G. Frenkel entouré de Cyril Gomez, Directeur général du Département de l’Equipement, de l’Environnement et de l’urbanisme de Monaco, d’Annabelle Jaeger-Seydoux, Directrice de la Mission pour la transition énergétique et du Prof. Ariel Porat, a signé le Pacte National pour la Transition Énergétique de la Principauté, marquant ainsi son adhésion aux actions de la Principauté de Monaco en matière d’efficacité énergétique et de promotion des énergies renouvelables.

 Homme d’affaires influent, investisseur et philanthrope, Aaron G. Frenkel consacre son temps et ses ressources à la culture et à l’éducation, ainsi qu’à la protection de l’environnement et la promotion du développement durable à l’échelle mondiale.

Monaco2019albporatOnt également participé à l'évènement les membres de l’Association "Monaco Friends of Israel", qui œuvre en faveur de la promotion d’évènements et de l’amitié entre ces deux pays, et son président Franck Biancheri; ainsi que l'homme d'affaires et philanthrope Michael Mirilashvili, Président de Watergen, entreprise reconnue en 2018 par le Forum économique mondial comme l'un des Pionniers de la Technologie. Watergen utilise une technologie brevetée spéciale permettant d’extraire de l’eau à partir de l’air, qui permet désormais de fournir de l’eau fraîche et propre à la consommation aux habitants du monde entier.

Collaboration et échanges sont les mots clés de cette initiative : en décembre 2017, une délégation de l'Université de Tel-Aviv, dirigée par le Prof. Joseph Klafter, ancien Président de l'UTA, avait participé à un dîner de gala à Monaco, axé sur l'environnement, les villes intelligentes et l'écologie, en présence de S.A.S. le Prince Albert II.

En juin 2018, le Prince Albert II s'est rendu en visite sur le campus de l‘Université de Tel-Aviv où il a reçu un doctorat honorifique à titre de reconnaissance pour son engagement profond en faveur de la préservation de l'environnement au bénéfice des générations futures, et de ses efforts pour la promotion de la coopération multilatérale en vue du développement de nouvelles solutions aux défis environnementaux, en particulier liés au climat, à l'eau et à la biodiversité, domaines de prédilection de l’Université de Tel-Aviv.

Lutte contre la pollution

La Principauté de Monaco est engagée dans un processus de transition énergétique afin d’améliorer la qualité des transports, la conception des bâtiments, la gestion des déchets et la consommation d'énergie. Cette transition permettra de réduire la pollution de l'air, la pollution sonore et les déchets dans la Principauté, tout en respectant les objectifs du sommet de Paris de 2015 pour la réduction des gaz à effet de serre à Monaco.

L'Université de Tel-Aviv s'associe à Aaron Frenkel dans le cadre de cette initiative de lutte contre la pollution afin d'aider à trouver des solutions aux nombreux défis environnementaux auxquels est confrontée Monaco. L’Université de Tel-Aviv travaillera avec les responsables de la Principauté pour trouver des solutions technologiques et réglementaires à ces défis. Pour les chercheurs de l'UTA, Monaco constituera une ville pilote, lui permettant de tester des solutions pouvant être ensuite appliquées à d'autres villes à travers le monde.

 

Monaco2019 albporatfranc

 

Photos (de gauche à droite):

1. Le Prince Albert II, Aaron G. Frenkel, le Prof. Ariel Porat.

2. Le Prince Albert II et le Prof. Porat.

3. Le prince Albert II, le Prof. Porat, Aaron G. Frenkel et le Prof. François Heilbronn.

(Crédit: Richard Gagglioli)

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv conserve la 8ème place mondiale pour le nombre de diplômés devenus entrepreneurs

L'Université de Tel-Aviv conserve cette année encore la 8ème place dans le monde et la première en dehors des États-Unis pour le nombre de ses anciens étudiants créateurs de startups, d'après le classement des 50 meilleures universités du monde dans ce domaine pour l'année 2019, publié cette semaine par le service Pitchbook Data.
Elle dépasse dans ce classement des universités d'élite américaines comme Yale et Princeton, ainsi que le Technion, classé 14e, l’Université hébraïque, 34e et l’Université Ben-Gurion 49e.

Pitchbook 2019L'UTA doit son classement à ses 694 diplômés de premier cycle ayant créé 577 entreprises et réuni un capital de 10,6 milliards de dollars entre le 1er janvier 2006 et le 31 aout 2019.

Le service de données commerciales Pitchbook Data, réalise chaque année le classement des 50 meilleures universités du monde pour le nombre de diplômés devenus entrepreneurs. L'Université de Tel-Aviv y occupe la 8e place dans le monde pour la deuxième année consécutive, après avoir tenue la 9e place pendant quatre ans.

Dans les premières places du classement se trouvent les grandes universités américaines : Stanford, Berkeley, MIT, Harvard, l'Université de Pennsylvanie, Cornell et l'Université du Michigan. L'Université de Tel-Aviv dépasse cependant des établissements d'élite comme Yale (11e), UCLA (12e) et Princeton (13e).

Parmi les cinq plus grandes entreprises établies par des Israéliens, l'indice indique Houzz, Zipline, Generate Capital et Innoviz 'Monday.com.

Trois autres universités israéliennes figurent sur cette liste prestigieuse: le Technion qui s'est classé à la 14e place, l'Université Hébraïque à la 34e et l'Université Ben Gourion du Néguev, qui s'est introduite pour la première fois sur cette liste, à la 49e place.

Par ailleurs, l'Université de Tel-Aviv se classe au 13e rang mondial des diplômés des programmes de MBA devenus entrepreneurs. C'est la seule université israélienne à figurer parmi les 25 meilleures universités de cette liste, grâce aux 253 entrepreneurs diplômés de ses programmes de MBA.

 

Crédit photo: Pitchbook Data.

j'aime:

Médailles d'argent et de bronze aux Olympiades d'informatique pour l'équipe israélienne entrainée à l'Université de Tel-Aviv

La série des succès continue pour les équipes israéliennes aux Olympiades internationales scientifiques de l'été 2019. Cette fois c'est le tour de l'équipe d'informatique qui vient de remporter 4 médailles, deux d'argent et deux de bronze, aux Olympiades internationales d'informatiques (IOI) qui se sont tenues à Baku en Azerbaïdjan du 4 au 11 aout 2019. L'équipe israélienne est entrainée par le Dr. David Ginat de l'Ecole de mathématiques de l'Université de Tel-Aviv et Hanit Galili de l'Ecole des Sciences de l'éducation.

Olympiades informatique 2019 médaillesNoam Gutterman, du lycée ORT à Kiryat Motzkin et Almog Wald du lycée Ehad HaAm de Petakh Tikva ont remporté des médailles d'argent, Itay Yehuda, de Ganei Tikva, et Roee Sinai, de Kfar Oranim, chacun une médaille de bronze.

Les Olympiades internationales d'informatique (IOI - International Olympiad in Informatics) sont considérées comme l’une des plus importantes et des plus prestigieuses compétitions informatiques au monde. L’État d’Israël y participe depuis 1996. Cette année, elle a rassemblé 327 participants de 87 pays.

Médaillés dans toutes les disciplines scientifiques

Les résultats de l'équipe viennent compléter le formidable succès remporté cette année par toutes les délégations israéliennes ayant participé aux diverses Olympiades scientifiques dans le monde : la totalité des participants sans exception est revenue avec une médaille.

"Les réalisations impressionnantes de nos étudiants aux Jeux Olympiades de mathématiques, physique, chimie et informatique contribuent à la résilience et à l'avenir de l'État d'Israël", a déclaré le Ministre de l'éducation, le rabbin Rafi Peretz. "À nos excellents étudiants, je dis avec beaucoup de reconnaissance et d’estime qu'ils continuent d'être la colonne de feu à notre tête".

Shmuel Abubav, Directeur du ministère de l’Education, a ajouté: "Le succès de nos étudiants aux Olympiades d'informatique clôt brillamment une série de performances impressionnantes dans le domaine des sciences qui place le système éducatif israélien parmi les meilleurs dans ces disciplines. Nous continuerons à fournir à nos étudiants tous les outils nécessaires pour qu'ils puisse poursuivre leurs recherches et réaliser des avancées scientifiques. Je félicite les lauréats et leurs entraîneurs pour leur persévérance et leur engagement au cours de ces mois, ainsi que leur désir inébranlable de revenir en Israël avec des médailles".

Le Président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Ariel Porat, a félicité l'équipe pour ses réalisations impressionnantes, ajoutant que : "L'Université de Tel-Aviv excelle en informatique et les succès de nos étudiants témoignent de cette excellence". Les délégations israéliennes aux diverses Olympiades scientifiques sont entrainées dans les différentes universités de l'Université de Tel-Aviv, ainsi qu'au Centre pour les jeunes scientifiques de l'université.

 

Olympiades informatique 2019 départ

 

j'aime:

Page 1 sur 58