L’ÉDITORIAL DE FRANÇOIS HEILBRONN

 

Francoisprofil2

Chères amies, chers amis de l’université de Tel-Aviv,

Au moment où cette année 2020 si difficile, si éprouvante pour beaucoup d’entre nous s’achève, je souhaite vous adresser mes vœux les plus amicaux d’espérance et de solidarité pour l’année à venir.

Nous avons tous connu, en cette année 2020 et à des degrés divers, la maladie, le deuil, la déstabilisation économique, le délitement des liens familiaux et sociaux, l’éloignement comme le rétrécissement du monde. Mais comme dans toute épreuve, et le peuple juif en a connu au fil des siècles de bien pires, il y la force des liens, la solidarité, le courage de tous et l’Espérance.

Vous avez su par votre fidélité à l’Israël de l’excellence que représente votre université de Tel-Aviv, démontrer que quelles que soient les épreuves, la construction d’un monde meilleur par l’éducation, la recherche et le progrès scientifique restent essentiel à vos yeux.

Vous pouvez être fier de votre université qui a continué à enseigner à toutes et tous, est venue en aide grâce à vous aux plus fragiles, a bâti des nouvelles compétences pour lutter contre ce virus dévastateur et s’illustre de plus en plus comme une des meilleures universités au monde. Nous pouvons ainsi par notre solidarité, notre amitié, notre générosité, tendre à la réparation du monde, le « tikkoun olam », cher à notre espérance.

Au nom de tout le Comité directeur des amis de l’université de Tel-Aviv permettez-moi de souhaiter pour vous et tous vos proches une année 2021 où la liberté, la vie, les échanges dans tous les domaines reprendront leurs droits et formulez ce vœu cher à nos cœurs et qui nous a paru si incertain en 2020 : « l’année prochaine à l’université de Tel-Aviv ».

Avec ma toute fidèle amitié.

François Heilbronn,
Président de l'Association française
de l'Université de Tel-Aviv