Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances, sur le campus de l’Université de Tel-Aviv

Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances, s’est rendu ce matin sur le campus de l’Université de Tel-Aviv, en compagnie du Prof. François Heilbronn, Président des amis français de l’Université, de l’ambassadrice de France en Israël Hélène Le Gal et d’une délégation de responsables économiques et de dirigeants d’entreprises français. Il y a été reçu par le Prof. Joseph Klafter, Président de l’Université de Tel-Aviv, le Prof. Jacob Frenkel, Président du Conseil des Gouverneurs, Amos Elad, Vice-président de l’Université chargé des ressources ainsi que des chercheurs et représentants des facultés.

Francois lemairecampusParticipaient également à la visite Sébastien Linden, attaché de coopération scientifique et universitaire auprès de l’ambassade de France, Marc Azuelos, expert international de la France chargé des partenariats d'innovation technologique et Daniel Rouach, président de la Chambre de commerce et d’industrie Israël-France.

Après un tour sur le campus et une visite du Centre Blavatnik pour la découverte de nouveaux médicaments sous la direction du prof. Ehud Gazit, une table ronde a réuni les participants.

« C’est un grand honneur de vous recevoir ici », a déclaré le Prof. Frenkel. « L’histoire d’Israël est celle de l’intégration réussie d’une immigration venue du monde entier », a-t-il ajouté. « Nous sommes un petit pays de huit millions et demi d’habitants sans ressources naturelles. Notre principale richesse est notre capital humain, dont une grande proportion est investie dans la recherche, le développement et l’entreprenariat, et l’université de Tel-Aviv est au centre de cet engagement ».

Echanges universitaires et coopération technologique et économique

Le Prof. Klafter a annoncé que l’UTA est parvenue pour la quatrième année consécutive à la 9e place dans le monde et la première en dehors des Etats-Unis pour son nombre de diplômés devenus entrepreneurs, selon le classement annuel la société Pitchbook « L’UTA est l’un des principaux leaders se tenant derrière  le concept de la nation startup. C’est l’une des plus jeunes universités du pays, mais aussi la plus grande, la plus complète, et le premier choix des étudiants ». 

groupe« Nos liens avec la France se situent non seulement au niveau des échanges académiques, mais également à celui de la coopération technologique et économique, dont l’un des meilleurs exemples est le laboratoire d’innovation du groupe Renault inauguré l’an dernier à l’Ecole Porter d’Etudes environnementales de l’Université de Tel-Aviv » a-t-il ajouté. «  Je tiens à remercier l’association des amis français de l’université tant pour son soutien philanthropique que pour les contacts qu’elle promeut entre l’UTA et les acteurs institutionnels et économiques français ».

Le Prof. Dan Peer du département de recherche cellulaire et d’immunologie, directeur du Centre de recherche sur la biologie du cancer de l’UTA et a ensuite présenté le consortium Focal Technology Area qui développe des systèmes de délivrance des médicaments de taille nanométrique pour le traitement du cancer et des maladies cardiovasculaires : « Je suis convaincu que nous pouvons changer l’avenir de la médecine en le dirigeant vers le diagnostic et les thérapies personnalisés. Notre rôle est de faire passer les concepts scientifiques dans le monde réel ».

"Je souhaite voir doubler les investissements des sociétés israéliennes en France en 2018"

Enfin, Shlomo Nimrodi, a présenté les activités de Ramot, la société de transfert de technologie de l’Université de Tel-Aviv, dont il est le directeur : « Les chercheurs de l’Université sont à l’origine de plusieurs centaines d’inventions par an, par exemple la mémoire Flash de ScanDisk. Chaque année 10 nouvelles startups émergent de l’UTA, et nous développons également les partenariats avec les sociétés internationales, comme Baxter pour la production de solutions innovantes pour  les salles d’opération et Biosynth pour la détection du cancer ».

Le ministre Bruno Le Maire a tenu à remercier personnellement François Heilbronn, rappelant le partenariat de longue date entre l’UTA et Sciences Po, et n’a pas caché son admiration pour Israël et l’Université de Tel-Aviv : « Chaque fois que je viens dans ce pays, je suis impressionné par ce que vous en avez fait, malgré les défis auxquels vous êtes confrontés pour en assurer la protection. Vous avez réalisé un rêve avec de la poussière, vous avez transformé un rien en tout et fait d’Israël un pays puissant et respecté. L’Université de Tel-Aviv est l’une des plus performantes dans le monde, et vous êtes un exemple pour les universités françaises », a-t-il déclaré.

CadeauEn chemin vers le Festival DLD de l’innovation à Tel-Aviv, le ministre a rappelé le but de sa visite, qui est de renforcer la coopération économique entre les deux pays : « La coopération économique entre la France et Israël n’a pas encore atteint le niveau où elle devrait être. La France a engagé sa transformation économique. Nos deux pays sont des nations startups. Je souhaite voir doubler les investissements des sociétés israéliennes en France en 2018, en particulier dans le domaine de l’innovation et des nouvelles technologies. Je suis très reconnaissant pour ce que votre pays a fait pour cette région. Nous devons surmonter les difficultés et développer les liens économiques entre la France et Israël et l’amitié entre nos deux pays ».

L’entrevue s’est terminée par une remise de cadeaux. Le président Klafter a offert au ministre une œuvre de l’artiste israélien Tsuki et  le Prof. François Heilbronn un exemplaire de la première édition du livre Terre d’amour de Joseph Kessel, qui raconte l’histoire de la visite en Israël de l’écrivain en 1926.

 

Photos : Israel Hadari.