Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'Université de Tel-Aviv apporte la technologie aux agriculteurs du Kenya

Un projet annuel du Programme Pears de l'Université de Tel-Aviv pour l’Innovation Globale apporte la haute technologie et l’innovation israéliennes aux petites exploitations agricoles du Kenya.

KenyaSelon sa directrice, le Dr. Aliza Belman Inbal : « Le programme Pears a pour but de faire d'Israël une source de solutions innovantes pour le monde en développement. Israël est un centre d'expertise dans les domaines de l'agriculture, du traitement de l'eau, des énergies renouvelables, ainsi que de l'information et des technologies de communication. Nous tirons parti de cette énorme réservoir pour créer des changements tangibles dans les pays en voie de développement ».

Malgré ses vastes étendues de terres arables non cultivées et une abondance en ressources naturelles, l'Afrique abrite 75 pour cent des pays les plus pauvres du monde. C’est pourquoi les grandes organisations d'aide, comme l'USAID et la Banque mondiale mettent depuis des décennies l’accent sur le développement durable du continent africain. Israël est déjà bien connu dans toute l'Afrique comme leader dans le domaine de l'agriculture, ce qui rend plus facile l’établissement de collaborations avec des partenaires locaux.

Partenariats pour l'innovation

Parmi la centaine de candidats, pour la plupart entrepreneurs expérimentés souhaitant s’engager dans des projets en faveur de la communauté, ayant posé leur candidature pour participer au projet, 18 seront finalement sélectionnés pour participer au « Pears Challenge» de cette année. Pendant huit mois, ils soumettront des idées, participeront à des séances de brainstorming,  exploreront les défis et les opportunités, étudieront différents modèles d'entreprise pour les marchés émergents, participeront à des «hackathons», et seront en communication avec les partenaires agricoles locaux, le gouvernement du Kenya et l'agence d'aide internationale.

Les candidats qui auront présenté les solutions technologiques les plus prometteuses pour le développement des petites exploitations agricoles au Kenya seront ensuite envoyés sur le terrain pour développer leurs idées et entrer en contact avec les  entrepreneurs en agro-technologie locaux. Après leur retour, ils auront accès à des subventions ainsi qu’à des services de réseautage et d’encadrement pendant aussi longtemps que nécessaire pour transformer leurs idées en entreprises prospères.

aliza Inbal« Il y a plus d'une douzaine d'accélérateurs et d'incubateurs à Nairobi » a déclaré le Dr. Inbal. «Notre objectif spécifique est de développer des liens solides entre les entrepreneurs et les innovateurs en Israël et au Kenya pour développer des solutions de pointe appropriées aux besoins des petits agriculteurs kenyans. Les Kenyans apporte une meilleure compréhension des besoins et des attributs du marché local, et les Israéliens leur expérience des affaires et de la gestion de la technologie », poursuit-elle. « C’est une synergie véritablement unique. Il n'existe rien dans le monde qui ressemble de près ou de loin à notre projet. Nous invitons des participants avec une réelle expérience dans l'entrepreneuriat et l'innovation à utiliser leurs compétences pour avoir un impact véritable sur la vie des populations pauvres dans le monde. Nous enseignons aux gens comment être à l’écoute des besoins des partenaires locaux ».

Chaque année, le thème et l'orientation Pears Challenge change. Les lauréats du programme de l'an dernier ont créé une "mini-ferme", équipée d’un circuit interne d'énergie et d’alimentation autonome capable de cultiver des légumes n’importe où. L'an prochain, le défi sera concentré sur les technologies médicales.